Comment le fait de mieux choisir les aliments qui atterrissent dans votre assiette vous amène-t-il, finalement, à moins manger, et donc à perdre du poids.

 

 

++++

 

 

“Mieux manger pour moins manger”.

 

Cette phrase est l’un de mes crédos. Je me la répète et la répète sans cesse à mes clients.

 

Mieux manger pour moins manger — BODYSSIME.COM 1

Car plus qu’un slogan, elle cristallise de fait une réalité vraie :

 

 

 

En règle générale1, le fait de MIEUX manger amène à MOINS manger, et ce, non tant en termes de volume de nourriture que de quantité de calories ingérées.

 

 

Dans l’infographie qui suit, je vais tenter de vous expliquer comment mieux manger vous amène à moins manger et surtout pourquoi, pour perdre du poids et être au top de la forme physiquement, la qualité de la nourriture que vous mangez est aussi importante — sinon plus — que la quantité de calories que vous consommez.

Pour ce faire, je vais d’ailleurs reprendre le même exemple que celui que j’utilise auprès de mes clients : celui de la collation post-méridienne.

 

 

Manger mieux pour moins manger — BODYSSIME.COM_

 

 

De l’importance de la valeur nutritive !

 

Comme nous l’avons vu dans les deux premiers volets de cette série (volet 1 et volet 2) et revu à travers cette infographie, les calories ne disent donc pas tout sur les aliments ; et souvent même, elles ne veulent rien dire.

Walnut2

Elles ne sont qu’un des dizaines de facteurs à prendre en considération lorsque l’on cherche à savoir si un aliment est bon ou mauvais pour la ligne. Ainsi, un aliment a priori calorique peut être bon pour la ligne (exemple : les noix) tandis qu’un autre, faiblement calorique, peut être mauvais pour la ligne (exemple : du ketchup).

water-ice-2-colour_300x225

Idem pour la santé : un aliment à forte densité calorique peut être bon pour la santé (exemple : l’huile d’olive) tandis qu’un autre, à faible densité calorique, peut être mauvais pour la santé (exemple : les glaces à l’eau). L’un ne va pas nécessairement avec l’autre.

 

 

D’où l’importance d’apprendre à choisir vos aliments sur la base de leur valeur nutritive globale et non sur la base du seul critère des calories ! 

 

 

— Vous êtes bien marrant vous, mais comment on fait si on n’y connait rien en nutrition ?

 

Hé bien, voici comment on fait : on prend son mal en patience, cher lecteur, et on attend ; on attend mon guide pratique pour apprendre à bien manger, bientôt disponible sur Bodyssime !

 

 

_____________________________________________________________________________________________________________

Bessesen DH. The role of carbohydrates in insulin resistance. J Nutr. Oct 2001 ; 131(10) : 2782S-2786S.

 

Cielo House.  Understanding Hunger and Fullness. Retrouvé le 19 Juin 2016 sur <  https://www.cielohouse.com/understanding-hunger-and-fullness/ >

 

Clark MJ, Slavin JL. The effect of fiber on satiety and food intake: a systematic review. J Am Coll Nutr. 2013 ; 32(3) : 200-11.

 

Doctissimo Nutrition. Pour garder la ligne, faites attention aux aliments orexigènes. Retrouvé le 20 Juin 2016 sur < http://www.doctissimo.fr/nutrition/equilibre-alimentaire/aliments-orexigenes >

 

Erik EJ , G. Aller,1, Abete I, et.al. Starches, sugars and obesity. Nutrients. Mar 2011 ; 3(3): 341–369. Epub 14 Mar 2011.

 

FAO. Chapter 3 : Calculation of energy content of foods — Energy conversion factors. Corporate Document Repository. Retrouvé le 21 Juin 2016 sur < http://www.fao.org/docrep/006/y5022e/y5022e04.htm >

 

Feinman RD, Fine EJ. “A calorie is a calorie” violates the second law of thermodynamics. Nutr J. Juil 2004 ; 28;3:9.

 

Fitday. Dietary Log. Retrouvé le 20 Juin 2016 sur < http://www.fitday.com/ >

 

Leidy HJ, Tang M, Armstrong CL, Martin CB, Campbell WW. The effects of consuming frequent, higher protein meals on appetite and satiety during weight loss in overweight/obese men. Obesity (Silver Spring). Avr 2011 ; 19(4) : 818-24. Epub 16 Sep 2010.

 

Livesey G. Metabolizable energy of macronutrients. Am J Clin Nutr. Nov 1995 ; 62 (5 Suppl) : 1135S-1142S. Review.

 

Maigrir sans faim. Apprendre à lire les étiquettes. Retrouvé le 29 Juin 2016 sur < http://maigrirsansfaim.net/wp-content/uploads/2013/09/lire-comprendre-tableau-valeur-nutritive.jpg >

 

Sarter B, Campbell TC, Fuhrman J. Effect of a high nutrient density diet on long-term weight loss: a retrospective chart review. Altern Ther Health Med. Mai-Juin 2008 ; 14(3) : 48-53.

 

Shenkin A. Micronutrients in health and disease. Postgrad Med J. Sep 2006 ; 82(971) : 559–567.

 

Notes de bas de page
  1. La seule exception étant les personnes qui souffrent d’un dérèglement du centre cérébral de la faim, et encore ![]