9 chances sur 10.

 

 

Si vous avez lu les précédents opus de cette saga sur la cellulite (pour voir ce qui la provoque, veuillez cliquer ici et avoir une idée des thérapies qui permettent d’en diminuer l’incidence, ), gageons que ce chiffre vous aura marqué.

 

 

Il correspond en effet au degré de probabilités que vous souffriez un jour de cellulite si vous êtes une damoiselle.

 

 

– « Fatalité » dites-vous ?

Oui, si l’on s’y résigne ; non, si l’on refuse de la subir.

Or, vous, mesdamoiselles, refusez certainement de la subir car vous savez le pouvoir fantastique du libre-arbitre, n’est-ce-pas ?

Le cas échéant, chaires Bodysurfeuses, larguez vos amarres synaptiques et ouvrez grands vos réceptacles à neurotransmetteurs car la prophétie du derme lisse s’apprête enfin à vous être révélée.

 

 

En toute solennité, quels sont les 10 Commandements à respecter pour échapper à la sentence dermatologique de la peau d’orange ?

 

 

 

Premier Commandement : « De sucreries et de malbouffe, tu ne te gaveras point”

 

Preuve que la cellulite n'est qu'une question de quantité de graisse sous la peau, des filles très minces en ont.

Preuve que la cellulite n’est qu’une question de quantité de graisse sous la peau, des filles très minces en ont.

Pour leurs incomparables facultés à promouvoir la diabésité, les sucreries – et la malbouffe de façon plus générale – sont absolument à proscrire si vous ne voulez pas souffrir de peau d’orange !

Alors, certes, je l’ai dit et répété, « la cellulite n’est pas tant une question de quantités de graisse que de présence ou non des éléments structurels qui lui permettent de rester à sa place sous la peau » et certes, vous connaissez toutes (tous ?) une fille svelte dans votre entourage qui se gave d’à peu près ce qu’elle veut, quand elle veut, sans pour autant souffrir de capitons.

 

 

 

Sauf que comme je l’ai également souligné, bien qu’obésité et diabète ne riment pas nécessairement avec cellulite, ils en majorent néanmoins considérablement l’incidence.

 

 

Quant au facteur héréditaire de cette pathologie inflammatoire, il ne peut être occulté.

C’est pourquoi, compte tenu de sa propension à favoriser la résistance à l’insuline et la vasoconstriction, à promouvoir le développement du tissu adipeux ou encore à entretenir un état d’inflammation chronique qui accélère ou pérennise l’ensemble de ces conditions (Enos), la malbouffe est, dans son plus abject ensemble, à proscrire si vous voulez minimiser vos  risques de souffrir un jour de cellulite … et ‘accessoirement’ aussi : d’hypertension artérielle, du cancer, d’une maladie cardiovasculaire et de tout un tas d’autres pathologies savoureuses dont votre santé pourrait volontiers se passer.

 

'Diabésité' : késaco ?

Diabésité_La Nouvelle épidémie

 

La “diabésité” est un mot-valise qui recoupe à la fois le diabète et l’obésité. Cette épidémie est très en vogue depuis une trentaine d’années. 

 

 

 

 Deuxième Commandement : « Plus (+) de protéines, tu consommeras »

 

Vade retro défenseurs pusillanimes de la médecine moderne !

Pourquoi “pusillanimes” vous demandez-vous ?

 

 

Tout bonnement parce que l’on ne compte plus le nombre d’études scientifiques ayant démontré qu’une alimentation riche en protéines((Sans non plus déverser dans l’hyperprotéinomanie dont souffrent certains culturistes.)) pouvait considérablement accélérer le processus de fonte adipeuse chez des individus présentant un léger, voire un fort, surpoids (Demling et DeSanti ; Brhem et D’Alessio).

 

 

tumblr_mssxv5LP101su8hipo1_500

Quelle quantité de protéines devriez-vous consommer chaque jour ? Pour avoir une réponse concrète à cette question, veuillez cliquer ici.

 

 

C’est par exemple le cas d’une étude récente conduite par le Département de Nutrition Militaire de l’Armée Américaine situé à Natick, dans le Massachussetts (Pasiakos).

 

 

 

 

 

Dans le cadre de cette expérience, les groupes qui ont consommé entre deux et trois fois les Apports Journaliers Recommandés en protéines ont perdu beaucoup plus de gras et préservé beaucoup plus leur masse maigre (i.e. leurs muscles) que le groupe qui s’est contenté de ne manger des protéines qu’à hauteur des apports journaliers recommandés par les instances officielles !

 

 

Après, difficile de dire si l’amélioration de la composition corporelle de ces sujets s’est traduite par une amélioration de la texture de leur peau (d’autant que l’on ne sait pas s’ils souffraient de capitons) mais toujours est-il que la perte de gras ne peut pas être défavorable à la disparition de la cellulite (CF. l’encart ci-dessous).

 

Comment la perte de gras pourrait-elle favoriser la disparition des capitons ?

cellulite-610x250

Voici une hypothèse qui pourrait expliquer pourquoi la perte de gras favorise en partie la résorption de la cellulite :

Lorsque vous perdez du gras, la taille de vos cellules graisseuses (adipocytes) diminue. Votre hypoderme devient dès lors moins tiraillé car vos adipocytes qui, partiellement débarrassés de leur volumineux contenu, “débordent” alors moins de leur place.

Votre circulation sanguine et lymphatique s’en trouvent aussitôt améliorées, ce qui accélère encore davantage l’élimination et le drainage des acides gras hors de vos adipocytes lorsque ces derniers sont “libérés” au cours d’un effort intense ou d’un massage drainant, par exemple. 

 

 

 

Troisième Commandement : « Une activité physique régulière, tu pratiqueras »

 

Inutile de développer ce point plus en profondeur puisque vous savez bien que si Bodyssime était une religion, le sport en serait la pratique.

largeToujours est-il qu’en vertu de sa capacité à :

 

1. … mobiliser les graisses stockées dans le tissu adipeux (Trapp) ;

2. … à activer la circulation sanguine (Laughlin et Armstrong) ;

3. … à diminuer la résistance des récepteurs cellulaires à l’insuline (Walhin),

4. … à stimuler l’activité de la glande thyroïde (Ciloglu),

5. … etc., etc. …

 

 

la pratique d’une activité physique régulière (autre que la lecture d’un article de Bodyssime) constitue probablement le facteur préventif numéro 1 de toutes les conditions médicales imaginables, incluant la « panniculopathie œdémato-fibro-sclérotique » autrement plus connue sous le nom un tantinet moins ronflant de « peau d’orange » !

 

 

 

Quatrième Commandement : « De carottes, de céleri et de poivrons rouges, tu te gaveras »

 

Quel est le point commun entre les carottes, le céleri et les poivrons rouges ?

Certes, il s’agit de légumes((Á noter que le poivron est un fruit-légume.)), mais ça n’est pas ça.

 

 

De fait, ces trois légumes sont riches en silicium.

 

Or, le silicium est un élément structurel des tissus conjonctifs. En d’autres termes, c’est un élément qui participe au renforcement des structures sous-jacentes à la peau.

 

 

argile-verte-pour-soigner-douleur-dos-3-arthrose-rhumatismes- douleur-entorse-jpg

La richesse en silicium de l’argile verte explique probablement pourquoi cette dernière est également vantée pour ses effets anticellulites

Plusieurs études ont ainsi démontré que les silanols – des composés actifs du silicium –, provoquaient la formation « de ponts » entre les deux principaux composants de la peau que sont l’élastine et le collagène. De ce fait, ils réduiraient le taux de leur dégradation.

De plus, le silicium permettrait d’accroître la micro-circulation sanguine et la décomposition (hydrolyse) des triglycérides, favorisant ainsi “l’extrusion” des acides gras de vos cellules graisseuses.

Pour ces deux raisons, le silicium apparaît être un micronutriment essentiel dans le cadre de la prévention , voire du traitement, de la cellulite.

 

 

Quels sont les aliments les plus riches en silicium ?

 

healthy-dinner-plate-portions

 

Les 10 aliments les plus riches en silicium sont, dans l’ordre : l’ortie, les poivrons (en particulier rouges), l’avoine, le céleri, les carottes, le riz complet, le vin (à consommer avec modération), les pommes, la bière (à modérer avec consommation) et les épinards.

 

 

 

Cinquième Commandement : « Du thé et du café, modérément, tu consommeras » 

 

Pour leurs effets brûle-graisse et thermogénique avérés, le thé et le café peuvent agir indirectement sur la cellulite en stimulant la dégradation des graisses corporelles (lipolyse).

 

Coffee_or_tea___by_swiebel

 

 

Une étude  publiée 1999 a par exemple démontré que chez des patients modérément obèses, la prise de thé vert pouvait engendrer une perte de poids de 4,6% en seulement trois mois, et ce, sans que ceux-ci n’aient à changer leurs habitudes alimentaires((Cependant, un des défauts de cette étude est qu’elle ne spécifie aucunement si cette perte de poids s’est faite au détriment de la masse maigre (de muscle) ou de la masse grasse (graisse) des sujets.))(Chantre).

 

 

Les catéchines – en particulier l’épigallocatéchine gallate (EGCG) – sont probablement les molécules qui expliquent une partie importante de l’action thermogénique et brûle-graisse du thé.

 

 

Quant au café, de très nombreuses études ont démontré que la caféine qu’il contient permettait non seulement d’augmenter légèrement le métabolisme de base, mais également de mieux mobiliser les graisses entreposées dans le tissus adipeux (Astrup).

 

 

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle de nombreuses crèmes à base de caféine, seule ou combinée à d’autres principes actifs, sont vendues comme remède anti-capitons dans le commerce aujourd’hui.

Cependant, rares sont celles à être réellement efficaces !

 

Thermogénique : Késaco ?

 

‘Thermogénique’ = Qui relève de la thermogénèse, c’st-à-dire de la production de chaleur par l’organisme pour maintenir la température du corps au “point de consigne” (environ 37°C).

 

 

 

Sixième Commandement : « D’alcool, tu ne boiras point »

 

 

Pour les toxines qu’il contient et les calories vides qu’il renferme, l’alcool est, à l’exception du vin et de la bière lorsque consommés avec modération, définitivement à proscrire si vous ne voulez pas avoir une peau qui ressemble à du fromage blanc passé.

 

 

L’alcool exerce en effet son action malfaisante sur la cellulite en favorisant la production de triglycérides au niveau du foie.

Lorsque ces triglycérides sont libérés par votre foie et qu’ils arrivent dans votre sang, ils vont être transportés – en partie sous l’effet de la décharge insulinique provoquée par la consommation de l’alcool – vers votre tissu adipeux où ils seront alors mis en réserve.

Ce stockage des acides gras va immédiatement provoquer une augmentation de la taille de vos adipocytes qui, « comprimés » par le manque d’espace au niveau de l’hypoderme, vont pousser vers le haut de votre peau, c’est-à-dire jusqu’à l’épiderme.

 

schema-cellulite1

(Source image : filtz.fr)

 

Bilan des courses : des capitons vont apparaître à la surface de votre peau !

L’alcool entrave également l’oxydation des graisses ce qui, vous en conviendrez, n’aide en rien à lutter contre la cellulite.

 

Combien de calories vides par verre d’alcool ?

 

tableau_cocktail_p17

(Source image : bonasavoir.ch / Cliquer sur l’image pour l’agrandir)

 

10 ml d’alcool contiennent 7 kilocalories.

 

Dans un verre de whisky (on the rocs) de 8 cl., vous avez donc environ 380 kilocalories, soit l’équivalent de 3 barres de Twix environ (!), soit l’équivalent calorique d’un cheeseburger (!!), soit l’équivalent calorique de deux heures de galère sur le tapis de course, etc. …

 

Inutile par conséquent de vous dire ce que descendre une bouteille entière de whisky représente en termes de calories vides …

 

 

 

 Septième Commandement : « Plus de collants ou de bas serrés, tu ne porteras » 

 

jeanstootightComme évoqué auparavant, en entravant la circulation sanguine, le port de sous-vêtements serrés va venir ralentir le drainage lymphatique, empêchant ainsi la cellulite des zones de votre corps où celle-ci s’est logée.

Vous aurez par ailleurs appris, dans le deuxième volet de cette saga, que le drainage lymphatique – en tant que pratique thérapeutique – tire son efficacité de ce que les massages sur lesquels il se fonde facilitent la circulation de la lymphe, permettant ainsi de favoriser des processus chimiques et une régénération des cellules propices à la résorption de la cellulite.

 

 

C’est pourquoi, tout ce qui peut gêner ou entraver la circulation de la lymphe est à éviter.

 

Et le port de collants ou de bas serrés ne fait pas exception à la règle (Hill).

 

 

 

Huitième Commandement : « Dans la L-carnitine et la choline, tu investiras »

 

Avant de commencer, sachez qu’à l’instar de la caféine et de la théine, le combo carnitine-choline n’agit pas directement sur la cellulite per se mais que c’est par son action brûle-graisse qu’il pourrait indirectement en amoindrir l’incidence.

 

 

De nombreuses études ont ainsi démontré que la carnitine((Une molécule synthétisée à partir des acides aminés lysine et méthionine.)) jouait un rôle essentiel dans l’oxydation des graisses.

 

De fait, cette molécule permettrait le transport des acides gras au sein des tissus où ces derniers seraient ensuite convertis en énergie, donc brûlés (Zajac).

 

 

Seul hic:  en cas de restriction énergétique ou de diète sévère — en particulier si celles-ci sont couplées à un peu d’exercice — les niveaux corporels en carnitine tendent à s’affaisser.

 

 

Afin d’en accroître la rétention, une stratégie efficace consisterait néanmoins à augmenter vos apports alimentaires ou non-alimentaire (= suppléments) en choline.

 

Cet alcool aminé favorise en effet la rétention de la carnitine au sein des tissus, lui permettant ainsi d’exercer ses effets positifs sur la perte de gras (Dodson).

 

 

Cartinine et choline : où et combien ?

Dans quelles quantités devez-vous consommer de la carnitine et de la choline  ?

 

Selon votre sexe, votre niveau de masse musculaire et d’activité physique, vous devriez viser de 2,5 à 4 grammes de choline bitartrate et 1 à 2 grammes de L-Carnitine par jour pour perdre du gras.

Vous pourriez également ajouter à ce “stack” de la caféine (combo Cartinine-Choline-Caféine) , à raison de 200 à 400 mg/jour.

Si vous ne voulez pas investir dans les compléments alimentaires, sachez que les viandes rouges sont les meilleures pourvoyeuses de carnitine et que le jaune d’œuf est l’une des meilleures sources alimentaire de choline (110 mg pour un œuf de taille moyenne).

 

 

 

 

Neuvième Commandement : « Une crème à base de rétinol sur ta peau, tu appliqueras »

 

roc-retinol-anti-cellulite-intensif-150ml-fr-500

 

Même si les crèmes anticellulites ne peuvent combattre  à elles seules le phénomène, elles constituent néanmoins une première ligne de défense intéressante dans la lutte contre les capitons.

 

 

Pour preuve, dans une étude conduite en 1999, Kligman et ses collègues ont démontré que l’application d’une crème topique à base de rétinol((NDA. la forme bioactive de vitamine A)) à raison de deux fois par jour permettait d’améliorer considérablement l’aspect capitonné de la peau de femmes modérément atteintes de cellulite.

 

 

Ces résultats ont été confirmés en 2006 par Fink, qui a mis en relief l’intérêt de l’application d’une crème à base de rétinol en complément d’un traitement de la cellulite par laser (Fink).

 

 

Dixième Commandement : « L’ensemble de ces commandements, tu respecteras » 

 

Pur bon sens.

Si vous avez l’intention de courir dès demain dans la parapharmacie la plus proche de chez vous pour y acheter une crème à base de rétinol ou une boite de l-carnitine, profitez-en pour faire un tour par le supermarché pour vous y approvisionner en carottes, en céleris et en poivrons rouges.

Une fois rentré(e) chez vous, prenez un grand sac poubelle et bazardez-y tous vos paquets de chips, bouteilles de sodas, barres chocolatées et autres allégories (hélas) “comestibles” de la malbouffe made in XXIème (siècle).

Allez ensuite dans votre chambre, dégrafez votre jean serré, enfilez un short baggy à la place, puis sortez courir durant une demi-heure.

À votre retour, préparez-vous une salade composée de laitue, de poivrons rouges, d’œufs et de thon et savourez.

Buvez un thé vert léger pour décompresser et le lendemain, le surlendemain, le sur-sur-lendemain … recommencez.

 

Les 10 commandements anticellulite

 

Bien au-delà de mon amour pour les directives autoritaires et sans ambages, le propos de la litanie de conseils qui précède est de vous faire prendre conscience de la chose suivante, à savoir :

 

 

… qu’il ne sert absolument à rien de suivre ces « commandements » de façon isolée et provisoire si vous voulez prévenir ou combattre efficacement votre cellulite.

 

 

Même la crème à base de rétinol, dont les effets anticellulite sont pourtant prometteurs, ne suffira qu’à temporairement résorber le phénomène si par ailleurs vous continuez de vous gaver de sucreries à longueur de journée et d’étancher votre soif (de vous détruire ?) à grandes rasades de cocktails alcoolisés.

Permettez-moi en ce sens de conclure cette trilogie sur ce onzième et dernier commandement((Petite dédicace à tous celles et ceux d’entre vous qui se seront fourvoyés entre la Bible et le film de Mickaël Young.)), le plus important de tous :

 

« De la cohérence dans tes objectifs, tu démontreras ! »

 

 

Mesdames et demoiselles …

 

_____________________________________________________________________________________________________________

(1) Brehm BJ, D’Alessio DA. Benefits of high-protein weight loss diets: enough evidence for practice? Curr Opin Endocrinol Diabetes Obes. Oct 2008 ;15(5):416-21.

(2) Ciloglu F, Peker I, Pehlivan A,  Karacabey K, Ilhan N, Ozcan S, Recep O. Exercise intensity and its effects on thyroid hormones. Neuroendocr Let. Dec 6, 2005 ; 26.

(3) Demling RH, DeSanti L. Effect of a hypocaloric diet, increased protein intake and resistance training on lean mass gains and fat mass loss in overweight police officers. Ann Nutr Metab. 2000 ; 44(1):21-9.

(4) Fink JS, Mermelstein H, Thomas A, Trow R. Use of intense pulsed light and a retinyl-based cream as a potential treatment for cellulite: a pilot study. J Cosmet Dermatol. 2006 Sep;5(3):254-62.

(5) Enos RT, Davis JM, Velazquez KT, McClellan JL, Day SD, Carnevale KA, Murphy EA. Influence of Dietary Saturated Fat Content on Adiposity, Macrophage Behavior, Inflammation, and Metabolism: Composition Matters. J Lipid Res. Octobre 2012, 28.

(6) Hill JR. Reduction of cellulite. Patent WO2010098872 A1.  2 Septembre 2010. Web. 21 Septembre 2013 < http://www.google.com/patents/WO2010098872A1 >

(7) Kligman AM, Pagnoni A, Stoudemayer T. Topical retinol improves cellulite. J Dermatol Treat. 1999; 10: 119–25

(8) Laughlin MH, Armstrong RB. Muscle blood flow during locomotive exercise.  Exerc and Spo Sc Rev. 1985; 13:95-136.

(9) Pranprawit A, Wolber FM, Heyes JA, Molan AL, Kruger MC. Short-term and long-term effects of excessive consumption of saturated fats and/or sucrose on metabolic variables in Sprague Dawley rats: A pilot study. J Sci Food Agric. Mai 2013, 24.

(10) Trapp EG, Chisholm DJ, Freund J, Boutcher SH. The effects of high-intensity intermittent exercise training on fat loss and fasting insulin levels of young women. Int J of Obes. Oct 2008 ; 32:684-691.

(11) Walhin JP, Richardson JD, Betts JA, Thompson D. Exercise counteracts the effects of short-term overfeeding and reduced physical activity independent of energy imbalance in healthy young men. J Physiol. Oct 2013, 28.