“Am Show You HOW GREAT I AM !” (Muhammad Ali)

1974.

Trois ans après avoir perdu son titre de champion du monde des poids lourds contre Joe Frazier, Muhammad Ali s’apprête à remonter sur le ring pour affronter George Foreman, impitoyable puncheur invaincu en 40 combats, dont 37 par KO.

Ali sait le terrible colosse qu’est Foreman. Il sait qu’il ne le battra pas à la force brute mais à la ruse et à la finesse, ses principales atouts.

Après avoir pris tour à tour sa revanche contre Norton et Frazier, deux seuls boxeurs à l’avoir jamais défait, l’ex-Cassius Clay a conscience que son combat contre Foreman, qui lui aussi vient de vaincre ces deux redoutables combattants sur d’éclatants K.O,  est LE combat de sa vie, le combat qui va lui permettre de reconquérir son titre.

Il sait aussi que les médias donne Foreman archi-favori.

Mais durant la conférence de presse d’avant-combat, combat qui aura lieu à Kinshasa au Congo, Ali ne se démonte pas.

Sûr de lui – arrogant à souhait même –, jouant d’intox et d’intimidations, il fait savoir à la terre entière qu’il va pulvériser Foreman, qu’il va lui montrer à lui et au reste du monde à quel point “il est un immense boxeur”, à quel point “il est le meilleur”.

Fait de métaphores et d’effets de style, ce discours restera gravé comme l’un des plus grands du G.O.A.T dont le sens de la formule et de la répartie inimitables transcendent désormais la légende.

Pour l’histoire, Ali remportera son combat contre Foreman par K.O (Foreman à terre au huitième round), un combat gravé dans les annales de la boxe sous le nom “The Rumble in the Jungle” (“Le Combat dans la Jungle”).

 

 

Les autres clips audio sont extraits :

1. De Coach Carter : La phrase de ce passage = « Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It’s our light, not our darkness, that most frightens us. » (Trad. « Notre plus grande peur est que nous sommes puissant au delà de toute mesure. C’est notre part de lumière, et non notre part d’ombre, qui nous effraie le plus »).

2. Rocky Balboa (Rocky VI) : La phrase de ce passage = « It’s not about how hard you hit but about how hard you can get it and keep moving foward … » (Trad. « Dans la vie, ce qui compte, ce n’est pas à quel point tu frappes fort mais à quel point tu peux encaisser les coups durs et continuer à avancer … »)

 

_________________________________________________________________

Informations sur la Vidéo

Auteur (original)

Eric Horner

Musiques

Transformers : Bumblebee – Steve Jablonsky

Gladiator : Now we are free – Hans Zimmer & Lisa Gerrard

Clips audio (extraits)

Discours de Muhammad Ali avant son combat contre Foreman

Rocky Balboa (Rocky VI)

Coach Carter